Èva Gauthier, Pionnière du Chant Moderne en Amérique… ou la « Javanaise »

Èva Gauthier, à Java (1910-1914). On la voit ici porter une coiffe pour la danse javanaise.

Èva Gauthier, à Java (1910-1914). On la voit ici porter une coiffe pour la danse javanaise.

Il s’agit d’un spectacle qui fut présenté dans le cadre du Festival SuperMicMac consacré aux musiciennes pionnières canadiennes, le 30 octobre 2000.

Èva Gauthier est la première canadienne d’avant-garde, toute catégorie confondue.
Figure de proue de la vie musicale New-yorkaise dans les années 20 et 30, cette chanteuse franco-canadienne, née à Ottawa, protégée d’Emma Albani, nous a fait découvrir George Gershwin et aura consacré sa vie et son talent aux compositeurs de son temps.

Auparavant, un séjour prolongé à Java (1910-1914) aura été des plus significatifs dans sa démarche artistique exceptionnelle.
Il lui insuffla un intérêt profond et continu pour le folklore de tous les pays. On peut aisément la prétendre précurseure du « World Music ».

L’histoire d’une artiste fascinante racontée à travers quelque 45 histoires courtes, un bref éventail du répertoire gigantesque d’Èva Gauthier.
Dans cet hommage qu’elle lui rend, la mezzo-soprano Christine Lemelin vous invite à faire
plus ample connaissance avec cette gloire nationale qui mérite mieux que l’oubli dont elle fait l’objet dans son propre pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s