Frederico Garcia Lorca

Beauté tragique que cette poésie, savamment, brillamment et douloureusement présentée par Richard Desjardins et Alexandre da Costa, l’idéateur du projet.
J’en voudrais bien encore ! (le genre de spectacle que j’aurais aimé avoir pu faire…)

Le ventre noué tout du long… Garcia Lorca que je connais sans le connaître…

Parmi toutes ces musiques entendues, celles que j’ai chantées — El amor brujo, Siete canciones populares españolas. Depuis mon adolescence, je baigne dans les « espagnolades » à tout crin : à 15 ans, j’auditionnais pour mon premier professeur de chant avec Granada

Carmen un jour, Carmen toujours…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s