Anecdote/Dave Brubeck

J’apprends à l’instant le décès du plus souriant jazzman, Dave Brubeck ;-(
Un souvenir:
J’allais voir mon professeur de chant à New York. 
En décembre, j’y passais une bonne semaine, à l’approche de Noël. Me baladant sur la Fifth Ave un samedi, sur le perron d’une église je vois une annonce qu’une cantate de Noël de Dave Brubeck sera présentée le lendemain à 15h00.
Curieuse, je m’y présente. J’étais loin de me douter qu’il serait là pour la jouer…
Grâce à son sourire, sa musique joyeuse et entraînante, j’ai passé un très bel après-midi!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s