Un temps d’arrêt…

Trois jours, c’est bien peu, mais fort bienvenu autant que nécessaire.
Oui, trois jours, pour remettre les neurones en place,
Trois jours pour rééquilibrer un corps quelque peu affaibli,
Trois jours pour se ressourcer dans le calme,
Trois jours pour « tout » remettre en perspective…
Voilà ce que peut faire un stage de Kyudo
En plein air, malgré la menace de pluie…
Demain…

Une fois de retour:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s