Archives du mot-clé Kyudo

Photo: Nicole Bouchard

Trois jours…

Trois jours
pour
apaiser l’esprit
recentrer l’énergie
expulser le méchant
accorder l’instrument
harmoniser les vibrations
pour
être LÀ
se rencontrer
trouver
quoi…

Trois jours, c’est court
bien trop court…

« Keep it simple », me dit-il ce matin (Don Symanski)

Photo Michel Parent

Du rituel de deuil

Ce matin (samedi, 21 février 2015), c’était la première fois que je chantais à des funérailles depuis celles de ma mère, tenues le 31 janvier 2015.

Personnellement, j’ai toujours été très réfractaire au rituel, alors que la musique et le théâtre sont pourtant eux-mêmes très ritualisés.
Je pratique le Kyudo (Tir à l’arc japonais), cet art martial méditatif, depuis maintenant 12 ans. Et Dieu sait à quel point j’ai peiné à accepter tant de ritualisation dans chaque geste et l’aborder dans une dimension strictement spirituelle, et ce, au final, pour mon plus grand bien.

Il y a une grande perte de rituel, maintenant, entourant le départ d’un être humain, affirme-t-on. Mais, croyez-moi, même si les rituels de la religion catholique avaient l’heur de m’agacer, je dois avouer aujourd’hui qu’on est bienheureux de les avoir encore…

Aux funérailles de ma mère, aucun rite, aucun rituel — pas de communion ni d’encens, ni même d’eau bénite, et pas le moindre cierge… Pire, le cortège de sortie a été complètement raté ! Au diable le sacré ! Là où il prend vraiment tout son sens — le sacré, une autre affaire qui ne m’avait encore jamais vraiment touchée !!!
Heureusement, il y a eu les vibrants témoignages de mon frère Christian et de ma filleule Annie, une lecture bien sentie de mon neveu Dominique et mes humbles chants… Sinon…

Or, mis à part la participation sensible des membres de ma famille — ma soeur Paryse et mon frère Jocelyn, parce qu’en toute simplicité, le rituel d’adieu à ma chatte a été drôlement plus accompli !

N’y voyez aucune nostalgie religieuse. Mais, oui, ce matin, j’ai réalisé à quel point ces « petits rien » m’ont manqués ce jour-là…

Samedi, 28 février 2015 :
Comme par hasard, j’entendais ce matin à l’émission Samedi et rien d’autre — audio fil à 03:19:17, une entrevue avec l’auteur Alain Roy sur le rituel, sujet qui a fait l’objet d’un numéro du magazine L’inconvénient, « Le marché du rituel »,  et qui vient de paraître.

Comme de quoi, se croire « chrétien »…

Un temps d’arrêt…

Trois jours, c’est bien peu, mais fort bienvenu autant que nécessaire.
Oui, trois jours, pour remettre les neurones en place,
Trois jours pour rééquilibrer un corps quelque peu affaibli,
Trois jours pour se ressourcer dans le calme,
Trois jours pour « tout » remettre en perspective…
Voilà ce que peut faire un stage de Kyudo
En plein air, malgré la menace de pluie…
Demain…

Une fois de retour:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Expérience de la lenteur…

Je croyais qu’avec le Kyudo et le Taï-chi – la forme que je pratique, ces 2 arts martiaux qui ont la particularité d’être axés sur une lenteur certaine, je connaissais l’usage et la pratique de la lenteur.

Enfin, j’y ai là, certes, une expérience pratique qui oblige à l’application de chaque geste, la concentration et l’instant présent, le « ici-maintenant », comme on dit.

Or, le fait d’être momentanément handicapée* m’oblige à tout faire lentement et prendre soin de chaque geste, justement, question de ne pas me mettre dans l’embarras.

Non seulement ça, mais garer son vélo avec deux cadenas est une tout autre expérience qui s’y ajoute, celle de la pa-ti-en-ce!!!

J’ai la réputation d’être très patiente. Mais là, avec mon nouveau vélo**, nouvelles habitudes à prendre: se garer toujours avec deux cadenas. Tout tourne autour du choix des cadenas et du poteau disponible pour y barrer chaque roue, selon également de l’épaisseur du cadre du vélo…

Très souvent, cela prend 5 bonnes minutes, juste pour réussir le coup. Ça veut dire l’avoir, ce 5 minutes. Donc, les prévoir dans l’horaire… Et prendre son temps, respirer, recommencer…

C’est comme ça qu’on finit par abandonner l’usage du 2e cadenas et, tôt ou tard: plus de vélo!!!

*Incident survenu le 13 mars 2013, après moultes examens et spécialistes, fracture détectée et confirmée seulement le 7 juin!!! Histoire que je raconterai bientôt.
**2e vélo volé en moins de 2 ans, 2 jours avant l’échographie qui a détecté ladite fracture. Cela fera partie de l’histoire à raconter…

Kyudo, 10 ans!

10 ans, au 30 mars 2013.

Comme notre pratique est le lundi soir, les photos suivantes ont été prises le 1er avril.

Pratique du Kyudo…

9 ans! 9 ans aujourd’hui que je pratique cette discipline…
On ne devient pas zen pour autant…
Mais, tout un laboratoire de soi,
Un exercice exceptionnel du « ici et maintenant ».
Des mots un peu galvaudés, par les temps qui courent…
Mais pendant que je tire, je ne fais que tirer.
Rare! 😉