Avoir de la classe… ou pas

Nombreux avons-nous été gênés (je suis polie) du peu de classe qu’ont démontré nos jeunes lauréat-e-s, lors du gala de l’Adisq de dimanche dernier.

Ce à quoi ont répliqué qui se seront senti-e-s visé-e-s.
Jeunes demoiselles et jeunes gens, vous qui invoquez pour votre défense le jeune âge, l’inexpérience, les tournées, les studios, et quoi encore, sachez que rien ne l’excuse. La classe, ça se cultive !

Moi qui « prend plaisir » à sacrer, à mon grand dam, ma mère passait son temps à me corriger en me disant (j’étais aspirante chanteuse-classique-d’opéra) :
« Toi qui va fréquenter le Grand Monde, tu devrais faire attention à ton langage ! »…
L’ai-je toujours écoutée ?!?

Il y a là une notion de respect, envers le public et envers soi-même. Question de dignité.

Au lendemain du gala de l’Adisq, je publiais ceci :
Michel Louvain :
«… vous divertir aussi longtemps que je serai digne de vous » !
Voilà une leçon de classe et d’humilité.
De la classe, il a manqué pas mal, hier soir…

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s