Mon souvenir de Suzanne Lapointe

C’est avec une profonde et sincère tristesse que j’apprends le décès de Suzanne Lapointe !

Apprenant par la même occasion qu’elle souffrait d’Alzheimer et d’un cancer qui l’aura emportée, cela explique donc le silence étonnant de sa part entourant le décès de son ami et complice Gilles Latulipe.

Je l’aurais vraisemblablement connue légèrement avant ma première présence aux Démons du midi, déjà évoqué plus récemment. C’était lors d’un de mes passages comme invitée à CJMS pour le Café Radio Provigo où elle remplaçait Benoît Marleau au pied levé.
Assise à sa droite, tout juste avant l’entrée en ondes, je l’observais, stupéfaite, se dire à voix haute, poing fermé le frappant sur la table « Je suis capable ! Je suis capable ! Je suis capable ! ».
Vu son expérience, je lui fais part de mon étonnement. Elle, de me répondre que toute sa vie durant, malgré les apparences, elle a dû s’exécuter alors qu’elle n’y avait jamais été préparée. Cette fois-là, une de plus !
Elle a commencé et fait sa carrière alors que tout était à faire, que tout était possible…

En plus d’être une dame pourvue d’une manifeste grande beauté — intérieure notamment, nous l’aurons abondamment constaté -, nous savons que Suzanne Lapointe avait reçu une solide formation en chant classique et qu’elle aurait pu faire une carrière internationale. Moi, qui avait des idées de grandeurs, qui rêvait inconsciemment « faire plus qu’elle/aller plus loin » (j’arrivais de New York !), ça m’a fait prendre toute la mesure, la superficialité de l’ambition que j’avais sur cette prétendue carrière. À partir de ce moment, je lui ai voué une admiration sans bornes que je n’ai malheureusement pas été en mesure de lui témoigner par la suite — sur un plateau de télé, le temps est parfois mal venu de se faire la jasette… (encore moins lui demander la recette de son célèbre gâteau aux fruits !)

Puis le temps passe, la vie se charge de nous tous…

Merci d’avoir été cette Grande Dame, Suzanne !

Publicités

Une réflexion au sujet de « Mon souvenir de Suzanne Lapointe »

  1. Isabelle Lapointe

    C’est très beau et ma fois très touchant ce commentaire que j’accroche par pur hasard en rédigeant ce qui se voudrait être la biographie de ma sœur Suzanne Lapointe. Je tenais vraiment à vous le dire.

    J'aime

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s