Archives du mot-clé Église

Cabanes à chats (pour Noël)…

Au détour d’une promenade ce matin (24 décembre), question de capter de la bonne énergie pour ce soir, je suis allée dans un cul-de-sac près de chez moi où j’avais repéré, à mon arrivée dans le quartier, au ras d’une église, une cabane avec cartons et tapis pour les chats errants, fabriquée de toute évidence par un-e/des résident-e-s du coin.

Hélas! plus de cabane!
Sniff!!
Heureusement, dans une magnifique ruelle verte pas loin, collée au flanc d’une autre église (coïncidence?), des résidents y ont installé un « bac à chats » bien garni.

Il y aura donc un, deux ou trois minous qui pourront passer l’hiver à l’abri, à défaut d’être au chaud, quand cet hiver se décidera enfin à arriver…

Je les en remercie, car c’est à -20˚C que notre feu-Minette nous était venue « du ciel », il y a bientôt 18 ans…

Minette

 

 

Yeux dans l’eau…

Quand un paroissien s’avance vers toi, qu’il peine à parler français et qu’il tient à te dire : « Je viens à cette église pour vous entendre. Merci ! »

…et la gorge nouée…

Ça s’ajoute à tous ceux et celles qui t’auront dit, entre-temps : « vous nous aidez à prier ».

Touchée !

Que la Paix soit avec vous !

Noël ! Un autre Noël !

Un sprint s’amorce pour tous.
Pour nous, chanteurs et organistes d’église, c’est un 24 heures des plus intenses de l’année.

La Paix !
Oui,
Que la Paix soit avec vous !
JOYEUX NOËL !

Aider à prier…

Nous, chanteurs de formation classique, il nous reste encore — mais pour combien de temps ?!? — quelques églises où on peut faire notre métier de chanteur.

Ayant abondamment chanté dans mariages et funérailles, ainsi que messes dans des choeurs professionnels, j’ai personnellement hésité fort longtemps à faire de l’animation liturgique, timidité aidant.

C’est en remplaçant au pied levé que j’ai fait mes classes. Heureusement dotée d’une excellente lecture à vue, je m’en suis tirée pas si mal à me « secouer les pleumats » (ailes en québécois ancien).

On ne plaît peut-être pas à tout le monde mais vient le temps des récompenses, comme celle-ci, reçue cet après-midi :

Bonjour,
comment le dire…  Oui… Enfin…

Oui, enfin, une dame qui dirige le chant.
Une dame qui ne tombe pas dans le piège de l’assemblée « endormie ».
Une belle voix et un rythme adéquat.

Mme Christine Lemelin est, sans aucun doute, la meilleure « maître de chants » que vous ayez trouvée.
Nous avons enfin un « Gloire à Dieu » glorieux, un « Alleluia » joyeux et un « Hosanna » heureux, sans dénaturer un « Agneau de Dieu » pénitent.
Bravo.

J.C. Bourdon

 

 

Le Glas de l’église de Sainte-Famille, I.O.

En ces temps de doute religieux;
En ces temps de quête spirituelle;
En ces temps de défection des églises;
En ces temps d’abandon de rituels;
Entre vous et moi,
Aucun crématorium ne peut rivaliser avec une église
Quand vient le temps du recueillement,
Quand vient le temps de dire adieu à ceux qu’on aime.

Et il y a de ces lieux saints qui, mieux que d’autres,
Ont l’instrument de Dieu par excellence,
Une cloche, une vraie,
Câbles toujours tirés à mains d’homme.

Une cloche d’église ne sonne jamais pour rien…

Permettez que je vous fasse entendre le plus beau des tintements,
Le glas.
Pas n’importe lequel:
Un glas patrimonial,
Celui où j’ai été baptisée,
Celui de l’église de Sainte-Famille,
En l’Île d’Orléans.

Émouvant parce que doublement personnel:
Ce glas était pour mon père.
Désolée pour les bruits « parasites »,
Ils sont la vie,
La vie qui côtoie celle qui s’est éteinte.