Archives du mot-clé Rêver

Photo Michel Parent

Au-delà du rêve ?

« […] Je vais m’en occuper […] J’avais tellement confiance, je l’aimais tellement ! […] »
Joselito Michaud : « Êtes-vous encore émue quand vous entendez Céline chanter ?
— Oui ! Ça, là, oui !
» Thérèse Tanguay Dion, Céline, au-delà du rêve.

Yannick Nézet-Séguin, Gregory Charles et Céline Dion, le point commun : Leur mère ! Le fondement même de leur succès.

« Et toi ? », me direz-vous.

Faire oeuvre utile…

Comme dit si bien cette magnifique et touchante chanson de Julien Clerc, sur un texte non moins poignant d’Étienne Roda-Gil, Utile :
« À quoi sert une chanson si elle est désarmée […]
Je veux être utile À vivre et à rêver […] Je veux être utile À vivre et à chanter. »
… Oui, mon plus cher souhait aurait été, avec mon « Opéra-Chansons », faire oeuvre utile…

Au fond, de toute ma vie, ce fut le moteur principal de mon chant, de ma voix, d’une présence sur scène :
Comment voulez-vous gagner un concours avec une chanson comme Des ronds dans l’eau ?!?
J’avais 13 ans… Déjà, j’avais besoin de sens pour me donner le « droit », une vraie raison de chanter.

L’insignifiance, le réchauffé jusqu’à l’ennui, très peu pour moi. Cela n’enlève en rien à la légèreté et/ou la drôlerie d’une chanson. Le contexte fait toute la différence.

Bienheureux sont les artistes qui peuvent avoir à long terme une oreille, un public…

Permettez que je partage ici l’interprétation de la muse de la chanson citée plus haut, la Divine Gréco :

… et d’en pleurer…

Je veux bien rêver…

… mais, à quel prix ?!?

Aujourd’hui, Renaud-Bray annonce l’abolition des ventes de disques dans leurs magasins…
On fait un album et pour que ça vaille le coût, on en imprime 1000 copies (pour des raisons de marketing, on doit souvent en donner plus qu’on arrive à en vendre…). Les gens populaires sous contrat, le seuil de rentabilité peut être autour de 15,000. Parfois davantage (moi, au prix où je vends le mien, je ne fais pas mes frais…).
Malgré toutes les entourloupettes via les nouvelles modes de vente et de distribution par internet, les artistes devront faire un choix déchirant : être ou ne pas être…

Je refuse de regarder Star AcadémieLa Voix, et tous ces concours visant la création de vedettes presque instantanées (et tout ce monde qui vit par procuration !) – j’enseigne le chant et vouloir être une vedette en 3 mois ne date pas d’hier ! Misère !!!!!!!!
Le métier est trop difficile pour qui, comme moi, n’a pas le caractère pour faire les compromis afin d’être populaire. On nivelle beaucoup par le bas et les médias, comme les diffuseurs, ne font guère confiance à l’intelligence du public.
La musique, la chanson s’en va où ?!?
Plan de carrière ? Mon oeil !
Je refuse, donc, d’encourager ça parce que ça me rend éminemment mal à l’aise de voir un tel gâchis en devenir, c’est-à-dire des rêves brisés.
Il y a beaucoup de talents, certes. Il ne faut pas décourager les espoirs, certes. Mais, à quel prix ?!?
Oui, il faut rêver. Absolument !
Ça me crève le coeur parce que, moi-même, je persiste – Dieu sait à quel point j’en ai payé le prix… Oui, je persiste, parce que je n’ai pas dit mon dernier mot.
Merci.

En ce lendemain de publication, je constate, vu les réactions ici et sur Facebook, tant mon profil que ma Page, que c’est un sujet très sensible et qui ne laisse guère indifférent, qu’on soit directement concerné ou pas.
Merci pour vos commentaires. Je suis très touchée.
😀